icone titre
Analyses et notes d'experts
Jan Baetens : Série ou collection? Notes sur le roman-photo
Jan Baetens : Série ou collection? Notes sur le roman-photo
Série et collection sont des amis, mais de faux amis. De l'une à l'autre, les correspondances sont nombreuses, mais pas au point d'en faire de vrais synonymes. Objet sériel en même temps qu'objet de collection, le roman-photo offre une belle occasion de réfléchir aux ressemblances et dissymétries des deux concepts et des deux pratiques.

 

Axel Gryspeerdt : Vers une nouvelle forme de passion collective pour l’arctophilie – collection d’ours en peluche ?
Axel Gryspeerdt : Vers une nouvelle forme de passion collective pour
l'arctophilie – collection d'ours en peluche ?
Printemps 2020. Voici que naît une nouvelle pratique de collectionnisme et ceci au niveau quasiment mondial !
Aurait-on jamais pu l'imaginer ?
Originale, née dans des circonstances exceptionnelles, inattendues, complexes. En pleine période d'épidémie du coronavirus et de confinement des populations face à cette pandémie.

 

Anne Reverseau : Autour d’une collection de cartes postales, entretien avec Oriol Vilanova
Aleksandra Stokowiec : Collecting as storytelling – The case of Seth's It's a good live, if you don't weaken
Within the realm of a graphic novel, the line between facts and fiction gets blurred easily, as the world depicted is often that of personal experience – in equal parts lived, remembered, and imagined. Simultaneously drawn and written, the story reinvents itself, free to suspend (or even undermine) the absolute journalistic truth. While authors like Seth, Chris Ware, or Daniel Clowes repeatedly introduce themselves as “fiction writers”, it is hard not to see them also as chroniclers of actuality, as their works tend to be assembled out of minutiae: things overlooked or forgotten, gestures passed unnoticed, and improbable encounters. Presented in innovative, medium-conscious ways, these scattered elements are turned into carefully curated collections, organized by individual desires and invisible grids.

 

Jan Baetens : Collections sans collectionneurs
Jan Baetens : Collections sans collectionneurs
Est-il possible d'avoir des collections sans collectionneurs ? Je ne pense pas ici aux collections produites par des agents « non humains », comme par exemple la liste des meilleures ventes de l'année que proposent les moteurs de recherche sur internet, ni aux collections dites « anonymes » et que l'on sait également très nombreuses : collections d'art volées dont le nouveau « propriétaire » s'est fait invisible, collections retrouvées dans le coffre-fort d'une banque enrichie par le souci de la discrétion, voire tout bêtement collections venues d'on ne sait où et dont les traces éparpillées traînent de brocante en marché. Dans tous ces cas, remonter aux sources est théoriquement pensable et les histoires de reconstitutions heureuses ne manquent pas.

Mais il est des collections sans collectionneurs d'un type plus radical, soit des collections dont l'origine et le principe d'organisation ne sont pas un collectionneur.

 

Anne Reverseau : Autour d’une collection de cartes postales, entretien avec Oriol Vilanova
Anne Reverseau : Autour d'une collection de cartes postales, entretien avec Oriol Vilanova
Oriol Vilanova, né en 1980 à Barcelone, est artiste, et aussi dramaturge et écrivain, mais il est surtout connu pour ses installations de cartes postales, monumentales ou plus confidentielles, dont sa propre collection est la matière et la matrice. Nous avons voulu en savoir plus et comprendre pourquoi un artiste contemporain vouait une telle fascination à un objet devenu, somme toute, anachronique, comment il manipulait et s'appropriait cette matière triviale et où il se situait par rapport à d'autres artistes accumulateurs, les surréalistes, les conceptuels ou encore les web-artistes.
Cet entretien a été publié dans la revue Place en janvier 2020.
"Place" est une revue d'art publiée par des artistes.

 

Jean-Marie Klinkenberg : Marie Gevers au pays des merveilles
Jean-Marie Klinkenberg : Marie Gevers au pays des merveilles
Images d’un jeu de l’oie

TEXTYLES, Revue des lettres belges de langue française, a publié dans son numéro 56 | 2019 intitulé «Portraits de Belgique» un intéressant article de Jean-Marie Klinkenberg, où l'auteur, après une magistrale évocation des collections de chromos de jadis, met ensuite en exergue un album : «Les Merveilles de la Belgique», publié en1952.

 

Axel Gryspeerdt : Goûts et engouements sur Pinterest
Axel Gryspeerdt : Goûts et engouements sur Pinterest
Logiques de tables et logiques de collections
dans des tableaux d'affichage virtuel relatifs à l'alimentation


Le but poursuivi par cette étude consiste essentiellement à mieux comprendre les logiques d'affichage privilégiées par les contributeurs sur les tableaux de Pinterest. L'observation vise également à nous éclairer sur certains aspects du collectionnisme virtuel contemporain, en fournissant quelques clefs de lecture relatives aux diverses logiques propres aux collections adoptées par ceux qui recourent à un affichage sur Pinterest dans le cas de l'alimentation.

Cet article a été publié dans la revue Lexia, Rivista di semiotica / Journal of Semiotics, 19-20, juin 2015.

 

Collectionneurs d'art contemporain : des acteurs méconnus de la vie artistique
Nathalie MOUREAU, Dominique SAGOT-DUVAUROUX, Marion VIDAL :
Collectionneurs d'art contemporain : des acteurs méconnus de la vie artistique
Qu'est-ce qu'un collectionneur ? Si le nom a fait officiellement son entrée dans le dictionnaire en 1789, sa définition recouvre des pratiques différentes : certaines approches mettent en avant la valeur subjective attachée à l'objet, tandis que d'autres soulignent l'importance du processus d'accumulation et de sélection. De nombreux traits semblent pouvoir définir communément les collectionneurs, quel que soit l'objet de la collection, coquillage, timbre, papillon ou encore œuvre d'art.

Toutefois, les collectionneurs qui soutiennent l'art « en train de se faire » se distinguent par des pratiques plus variées que celles usuellement relevées chez leurs homologues. En effet, en plus d'être acquéreur, le collectionneur d'art contemporain est susceptible d'agir sur la vie artistique.

 

Axel Gryspeerdt
Axel Gryspeerdt : L'univers machinique des collections d'art et de culture
Ce texte fait partie d'un dossier consacré à la médiologie, discipline qui étudie les phénomènes de transmission culturelle et analyse les relations entre la culture et les techniques.
Une version légèrement modifiée de ce texte a été publiée dans la revue Recherches en communication, n° 38, éditée à Louvain-la-Neuve, publication qui contient un mini-dossier consacré à la médiologie. Dans cette même revue, Axel Gryspeerdt a déjà publié des articles sur "L'esthétique des organisations" (Recherches en communication n° 17 et 18) ainsi que sur « Les logiques de marque dans le domaine culturel » (Recherches en communication n° 31).

 

Écran à main, recto, XVIIIe siècle. © Collection Grazi Gobbi Sica, Italie.
Nathalie Rizzoni : Une série exceptionnelle et inédite de « produits dérivés » du théâtre au XVIIIe siècle : les écrans à main et l'éventail de Blaise et Babet, une pièce de Monvel et Dezède (1783)
Ce texte fait partie des actes d'un colloque international : The CESAR / Clark Symposium, Sterling and Francine Clark Art Institute, Williamstown, Mass., USA, September 11-13, 2008.

Text: © 2009 Nathalie Rizzoni.
Présentation: © 2009 The CESAR Project, Oxford Brookes University.

Source


 

Odile Vincent : Prendre place par substituts. Approche anthropologique de la collection d'objets
Odile Vincent : Prendre place par substituts. Approche anthropologique de la collection d'objets
Ce texte est la version écrite d'une intervention faite le 1er juin 2014 dans le cadre du Festival de l'histoire de l'art organisé au château de Fontainebleau par l'INHA (publication réalisée avec l'accord des organisateurs et de l'auteur).
À partir de l'observation de pratiques populaires de la collection (agriculteurs amateurs de préhistoire, enfants), sont étudiées les fonctions identitaires et refondatrices de la collection.

Odile Vincent est ethnologue, mise à disposition du CNRS par le Ministère de la Culture et de la Communication (France), membre du Laboratoire d'anthropologie et d'histoire de l'institution de la culture (LAHIC), à l'Institut interdisciplinaire d'anthropologie du contemporain (iiAC).

Bibliographie


 

Odile Vincent : Prendre place par substituts. Approche anthropologique de la collection d'objets
Roland Kaehr : À la recherche d'une «Divinité Indienne en bois d'Ebenne» appartenant au Cabinet d'histoire naturelle du général de Meuron
Ce texte est la version écrite d'une intervention faite le 1er juin 2014 dans le cadre du Festival de l'histoire de l'art organisé au château de Fontainebleau par l'INHA (publication réalisée avec l'accord des organisateurs et de l'auteur).
Dans le domaine des musées, souvent une recherche s'apparente à un roman policier. Or, la publication académique fait généralement l'impasse sur le parcours du combattant qu'elle représente, raccourcissant les longs piétinements, gommant les égarements et les erreurs...

L'auteur : Roland Kaehr

 

Michèle Gellereau
Michèle Gellereau : Comprendre, interpréter et valoriser la mémoire des témoins et des collectionneurs d'objets des deux Guerres mondiales : synthèse des principaux résultats de l'étude TEMUSE 14-45
Ce texte fait partie des actes du Symposium international TEMUSE 14-45 qui s'est tenu à l'Université de Lille3 en septembre 2012. L'objectif de ce symposium fut de présenter des analyses et réalisations effectuées dans le cadre du projet TEMUSE 14-45 : « Valoriser la mémoire des témoins et des collectionneurs d'objets des deux Guerres mondiales : médiation, communication et interprétation muséales en Nord-Pas de Calais et Flandre occidentale ».

Michèle Gellereau est professeure émérite en Sciences de l'information et de la communication à l'Université Lille 3 ; elle est membre du laboratoire GERiiCO, pôle de recherche à vocation internationale de la région Nord Pas-de-Calais.

Université Lille 3 / TEMUSE 14-45
Actes du Symposium

Site bas